« Six Leçons » : Conférences de Ludwig von Mises

Les «Six Leçons» de ce petit livre sont l’occasion d’une (re)découverte des grandes questions économiques frappant notre actualité...

Nous avons aujourd’hui le plaisir de vous annoncer la publication d’un premier livre portant le logo de l’Institut, les « Six Leçons » données à Buenos Aires par Ludwig von Mises, traduites par les soins de Lucas et Mélissa Nunes, sous notre supervision. Merci à eux.

La théorie économique est réputée être un domaine obscur et complexe, dont beaucoup se demandent encore s’il est d’ordre scientifique, ou au contraire purement politique, comme les politiciens voudraient nous le voir penser. Il est souvent rebutant d’aborder la lecture des gros volumes qui en traitent et d’affronter les équations étranges qui garnissent les pages de tels ouvrages.

« Six Leçons » est bien plus abordable, ce qui nous a poussés à le traduire et l’apporter enfin à la francophonie. Ludwig von Mises, probablement le plus grand économiste du XXe siècle1, y développe six conférences dont les sujets restent pleinement d’actualité, telle l’inflation ou tel l’interventionnisme. Bien que ces conférences adressées à un public d’étudiants furent données il y a une soixante d’années, leur pertinence et leur pédagogie sautent aux yeux.

Si les livres volumineux vous rebutent, si le style lourd des auteurs vous fait fuir, si les sujets qu’abordent les ouvrages d’économie ne vous semblent pas assez proches de notre quotidien, il se pourrait bien que ces « Six Leçons » soient faites pour vous. Avec ces 100 pages, il est vite absorbé par le lecteur curieux qui y trouvera assez de réponses pour que son regard sur les choses économiques se transforme aussitôt, nous en formons le vœu.

Ce livre est aussi le fruit d’une synergie avec les Editions John Galt que nous espérons voir se développer sur de nombreux ouvrages encore.

Bonne lecture à tous !

L’Institut Mises France

  1. Il est plus commun d’entendre dire que John Maynard Keynes fut ce «plus grand économiste du XXe siècle», mais c’est très contestable, comme ce livre aide à le comprendre. Keynes fut fort utile aux politiciens, mais bien moins à l’humanité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Veuillez entrez votre nom ici

Derniers articles